Les environs



Nos Chambres d'Hôtes sont situées sur le petit hameau de Gueyze qui dépend de la commune de SOS
C'est un petit village d'un peu plus de 160 habitants disséminés dans la campagne, en forêt ou en bordure de la Gueyze et de la Gélise. On peut y voir une église du XIème, un ancien château et un moulin fortifié du XVème.Situé à la frontière du Gers, des Landes et du Lot et Garonne il offre beaucoup de possibilités de visites et de magnifiques paysages à découvrir.
Église de Gueyze - Maison d 'hôtes

Sos

Nom laissé par la tribu gauloise des Sotiates, derniers irréductibles gaulois


Sur son promontoire, Sos domine les vallées de la Gueyze et de la Gélise. Le peuple gaulois des Sotiates a résisté aux troupes de Jules César qui le mentionne dans son livre de "La Guerre des Gaules". La ville offre des vestiges du Moyen Age, notamment la présence sur la place rénovée du marquage au sol de l'intégralité de l'ancienne église, qui fut un bel édifice roman. Sos a appartenu à Henri IV et vit, plus tard, la naissance de Jean de Silhon, l'un des premiers Académiciens et il fut le village d'Emmanuel Delbousquet, poète et conteur local.

Poudenas dans les landes

Poudenas



À la limite des Landes, de l’Armagnac et du Pays d’Albret, Poudenas est construit sur une colline dans la vallée de la Gélise. Débutez votre balade sur le vieux pont roman qui vous offre une vue panoramique sur le village : admirez le bâtiment de l’ancien relais de poste dont la galerie du premier étage est soutenue par des arcades, et les maisons qui s’étagent sur le coteau. Empruntez les ruelles de Poudenas pour rejoindre l’église romane au clocher carré. Visitez ensuite (sur rendez-vous) le principal édifice du village, son château, ancienne résidence des seigneurs de Poudenas. 
Cité médiévale de Mézin

Mézin



Cité médiévale qui a vu naître Armand Fallières, Président de la République de 1906 à 1913.


A flanc de coteau, Mézin porte son regard vers les vertes vallées de l'Armagnac et la forêt landaise qui commence à ses pieds et vous réserve quelques surprises. Au Moyen-Âge, Mézin se développe autour de son église Saint-Jean-Baptiste et de son monastère aujourd'hui disparu. Les vestiges des remparts rappellent son passé de place forte anglaise pendant la guerre de Cent Ans. Au XIXe siècle, elle se développe grâce à l'or local : le liège, auquel est aujourd'hui dédié le musée du Liège et du Bouchon. Flânez dans les ruelles, levez les yeux vers les maisons de pierre et sur les arcades qui bordent la place Fallières puis rejoignez les jardins paysagers pour une halte bucolique.


Nérac - capitale du pays d'albret

Nérac



Capitale du Pays d'Albret


Bâtie sur une villa gallo-romaine, la ville prospère surtout à la Renaissance, résidence favorite des Albret et, fief du protestantisme, lieu d’accueil d’une cour brillante. Le futur Henri IV y passe une partie de sa jeunesse et forge sa réputation de "Vert galant", laissant la légende de Fleurette. La visite de Nérac tourne autour de sa rivière navigable, la Baïse. Depuis l'église Saint-Nicolas ou le point de vue du Petit Nérac, se découvre le port, le Vieux Pont et les tanneries qui accueillent aujourd'hui galerie d’art et restaurants. La promenade se déroule au fil des rues (Maison des Conférences, Château d'Henri IV et son musée) et dans le Parc Royal de la Garenne redessiné par la reine Margot, épouse d'Henri IV.

Village de Fourcès - chambres d'hôtes

Fourcès



Village atypique gersois, seule bastide ronde de Gascogne


Classé parmi les plus beaux villages de France ! Ancien castelnau pittoresque, ce village séduit d'emblée par sa beauté et sa sérénité. Fourcès s'ouvre tel un livre d'histoire bien vivant. La place ronde occupe l'emplacement de la motte castrale où fut édifié le château primitif, détruit au 15ème siècle. On s'y retrouve à l'ombre des platanes pour faire la fête, jouer à la pétanque, assister à des concerts, chiner aux brocantes ou bien encore s'enivrer des parfums du marché aux fleurs (dernier week-end d'avril). Autour de la place, les maisons médiévales à jambages de chêne font la ronde, voisinant avec des demeures plus récentes des 17ème et 18ème siècles.

Musée de l'Armagnac à Condom

Condom



Sa cathédrale, son cloitre et son musée de l'Armagnac, ses hôtels particuliers.


Ancien évêché, aujourd’hui sous-préfecture et capitale de la Ténarèze, Condom peut s’enorgueillir de son passé historique riche en événements et en architecture. Sa majestueuse cathédrale Saint-Pierre, imposant ouvrage de style gothique flamboyant domine la cité. Accolé à la cathédrale, le cloître menait les évêques à leur chapelle privée ainsi qu’à leur évêché.Cet ensemble épiscopal est complété d’un éventail d’hôtels particuliers des XVIIIe et XIXe s, témoin de l’essor économique de la ville de Condom. Le port commercial, aménagé au XVIIIe sur la rivière Baïse alors surnommée rivière d’argent, ouvre la ville au fret et aux échanges notamment de l’eau de vie d'Armagnac

Eauze - Capitale de l'Armagnac

Eauze



Capitale de l'Armagnac et ancienne capitale de la Novempopulanie, au passé historique riche.


Éauze est la Capitale de l’Armagnac car elle se situe au cœur de la région la plus productrice et la plus réputée de cette fameuse et ancienne eau-de-vie. Cette petite ville à la campagne a gardé en son cœur l’héritage du Moyen âge et de l’époque moderne : les rues, le parcellaire les alignements, les ilots, quelques maisons à pans de bois (la maison Jeanne d’Albret façade classée), quelques vestiges de l’enceinte, une porte de l’ancien prieuré, l’église gothique construite par Jean Marre, la chapelle de l’hôpital, l’empreinte des anciens fossés.